dimanche 24 mars 2019

Pigor: le petit plus qui fait la différence

Ça faisait un moment déjà qu'on m'avait parlait de Pigor, me ventant la cuisine et l'ambiance de ce chic petit resto de quartier. Je voyais passer les photos d'assiettes sur Facebook et je me demandais si ce n'étais pas une coche trop prétentieux comme endroit, mais j'étais curieuse quand même. J'ai donc proposer à Soeur et Beau-Frère de traverser la ville pour venir dans notre hood afin d'explorer ce plus-si-nouveau restaurant verdunois. 

C'est drôle parce que ça a pris un bon dix minutes avant qu'on vienne nous voir et nous amener le menu quand nous sommes arrivés et ça aurait pu vraiment mal commencer la soirée. Pourtant, l'équipe s'est excusé tellement sincèrement (avec des shooters pour se faire pardonner par-dessus le marché) et le service a été si convivial tout au long du repas que ça ne nous a même pas semblé un problème. 

Qu'est-ce que je pourrais vous dire à propos de Pigor? 

D'abord, on se sent comme à la maison. La sommelière nous parle de ses vins natures avec savoir et passion sans se prendre trop au sérieux. Le chef n'hésite pas à sortir de sa cuisine pour nous parler de ses plats, s'excuser du fait qu'il manque certains items au menu, nous proposer d'autres plats absolument divin pour les remplacer, venir s'assurer que notre soirée s'est bien passée et terminer tout ça en nous faisant la bise. Le serveur est au petit soin sans être envahissant, s'emballe en nous parlant de la cuisine, nous donne envie de découvrir, de tout goûter et de revenir. 

Ensuite, c'est délicieux! Vraiment. Vraiment. Vraiment délicieux. Nous avons suivi les conseils de la maison en prenant plusieurs plats à partager. Ils étaient tous bons, sans exception, jusqu'à la frite à l'huile de truffe et parmesan dont Beau-Frère parlera longtemps. Les saveurs sont équilibrées, les assiettes sont magnifiques, chaque plat a sa personnalité, mais le tout se marie très bien. Pas de lourdeur, pas de chichis non plus. Juste du beau, du bon, du frais, du créatif.

Puis, la carte des vins est surprenante. J'aime sortir de ma zone de confort et les bouteilles proposées pour accompagner ce repas étaient assurément de l'ordre de la découverte. Une découverte toute en saveurs qui donne envie d'un verre, puis d'un autre, puis pourquoi pas un autre.

Finalement, le Pigor vaut le détour. C'est beau, c'est bon, c'est l'fun, c'est différent sans être snob, ça donne le goût de devenir des habitués et de se mettre chum avec les proprios qui ont l'air d'avoir beaucoup de plaisir à rouler cet endroit vraiment chouette.

P.S. Mes photos ne rendent absolument pas justice aux magnifiques plats, mais la gang était tellement excitée de manger que je n'ai pas eu le temps de prendre des clichés dignes de ce nom...

Aucun commentaire:

Publier un commentaire